A l’occasion de VMworld 2008, j’ai écrit un petit papier de blog en anglais expliquant que VMware est loin d’avoir globalement validé ESX Server dans le cadre du Server Virtualization Validation Program de Microsoft (SVVP). Ce sur quoi Microsoft et ses “partenaires” ont été très discrets est le fait que le SVVP n’est pas une garantie générale de Microsoft. 

Chaque éditeur d’hyperviseur doit en effet valider son logiciel par architecture processeur (AMD ou Intel) par nombre de sockets processeurs et par type de configuration mémoire.A la lecture de la liste de systèmes validés dans le cadre du SVVP on constate ainsi que VMware ESX Server n’est à ce jour validé que sur plates-formes AMD avec un maximum de quatre processeurs et de 4Go par VM (une précision apportée par VMware, puisque j’avais à l’origine écrit 4Go de mémoire par serveur).

Microsoft enfonce le clou

J’ai eu une discussion hier à Paris avec Zane Adam, le vice-président en charge de la virtualisation de Microsoft. Il m’a confirmé que Redmond ne supportera ses logiciels et OS serveurs que sur les configurations validées par les éditeurs d’hyperviseurs tiers avec le SVVP. Pour les clients, cela signifie, quoi qu’en disent VMware, Citrix ou Suse, que seules sont supportées par Microsoft les configurations validées.

Dans le cas de VMware, cela signifie ESX Server 3.5 Update 2 tournant sur serveurs Opteron et avec un maximum de 4 Go de RAM par machine virtuelle. Les précédentes (et futures) versions d’ESX et les environnements ESX à base de processeurs Intel ne sont pour l’instant pas officiellement supportés par Microsoft  dans le cadre du SVVP. Selon Adams, VMware devra valider son logiciel sur autant de configurations que nécessaires pour que ses clients bénéficient du support Microsoft).

C’est précisèment dans cette démarche que s’est engagé VMware. Selon le blog de Kenon Owens de VMware, le plan de l’éditeur ” est d’assurer que l’ensemble des certifications SVVP seront effectuées dans un maximum de 60 jours après la disponibilité des futurs produits VMware” en attendant, l’éditeur s’est engagé à faire valider ESX et ESXi sur un nombre de configurations bien plus large…

Références externes

  1. reference #1
    http://www.windowsservercatalog.com/results.aspx?&bCatID=1521&cpID=0&avc=0&ava=0&avq=0&OR=1&PGS=25&ready=0
  2. reference #2
    http://dantedog29.blogspot.com/2008/09/what-deal-with-svvp.html

Autres articles intéressants :